24928



2016 a été l’année la plus chaude de l'ère moderne, battant, pour la troisième année consécutive, tous les records de températures depuis qu'elles ont commencé à être mesurées, il y a 37 ans. 

Chaque année, des millions de personnes sont déplacées ou réfugiées, en raison des effets déjà concrets du changement climatique, subissant forte mortalité, condamnées à plus de précarité, à la destruction de leurs lieux de vie et de leurs moyens de subsistance. Pourtant, les Etats continuent de promouvoir le recours aux énergies fossiles, alors qu'elles font partie des principales causes du dérèglement  climatique. Parmi elles les énergies fossiles non conventionnelles comme les gaz et pétroles de schistes ou encore le pétrole issu des sables bitumineux sont d'une nocivité supérieure. Leur "simple" extraction est déjà extrêmement émettrice de gaz à effet de serre : le pétrole issu des sables bitumineux est par exemple 48% plus émetteur que le pétrole conventionnel.

Si l’extraction du gaz de schiste ou des sables bitumineux est interdite en France, nous en importons pour répondre à nos besoins domestiques (chauffage, cuisine) et alimenter nos pompes à essence et cela à l’insu des citoyens. Tout comme l’interdiction de l’extraction est nécessaire celle de l’importation l’est tout autant.

Alors que Donald Trump a décidé de sortir de l’accord de Paris sur le climat, et que le gouvernement canadien a annoncé vouloir augmenter de 53% sa production de pétrole issu des sables bitumineux d’ici 2030,  la France et l’Europe doivent, à l’inverse, montrer l’exemple et agir pour faire de la lutte contre le changement climatique le moteur de leur action politique, dans tous les domaines, car aujourd'hui l'impact du changement climatique est visible dans chaque compartiment de nos vies, y compris dans les pays développés. 

Par ma signature j’APPELLE Emmanuel Macron, président de la République, à interdire l’importation des énergies fossiles non conventionnelles et notamment le pétrole issu des sables bitumineux et le gaz de schiste et à porter ce message auprès de l’Union européenne.

Monsieur le président, montrez l’exemple et envoyez un signal clair à Donald Trump, Vladimir Poutine et à tous les climato-sceptiques de la planète, dites non aux gaz de schiste dans nos maisons, dites non au pétrole issu des sables bitumineux pour nos voitures. 

Vous aussi vous pouvez changer la donne et rendre la politique climatique et commerciale de la France et de l’Europe plus cohérente. Signez et faites signer cette pétition.


Pour connaître les suites données à ma signature, j'accepte de recevoir les informations de la FNH.


Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données qui vous concernent.

Pour l'exercer cliquez ici ou adressez-vous à la Fondation pour la Nature et l'Homme - 6 rue de l'Est - 92100 Boulogne-Billancourt.

Pour nous contacter cliquez ici

© CC0